Aller au contenu
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Modest fashion » : L’esthétique entre sobriété et élégance qui mise tout sur la pudeur

Quand élégance rime avec discrétion. Loin de certains stéréotypes et clichés qui associent féminité et sex-appeal, la « modest fashion » ouvre la voie à une autre féminité. Celle-ci suggère plus qu’elle ne révèle la silhouette, prenant le contrepied de l’ultra sexy fait de cut-out, de transparence, et de robes moulantes. Même s’il ne s’agit pas pour autant de pointer du doigt cette ode à la sensualité.

La quête du confort, que l’on observe depuis le début de la pandémie dans l’industrie de la mode, est aussi au centre de cette esthétique basée sur une certaine forme de pudeur et de modestie. L’idée étant de révéler plus que de montrer avec des pièces confortables, oversize, ou tout en longueur, des vêtements couvrants en somme, mais aussi des coupes fluides et une palette qui peut s’étendre du neutre au flashy. Le tout porté avec des accessoires tels que des bottes hautes, des foulards, des cagoules, des casquettes ou des chapeaux, selon l’inspiration du moment. Des looks que l’on peut tout à fait retrouver sur les podiums de certaines grandes maisons de luxe, mais qui font (aussi) aujourd’hui l’objet de collections entièrement dédiées.

Une tendance qui s’impose dans le milieu de la mode

l’Hexagone a accueilli sa deuxième Paris Modest Fashion Week, les 6 et 7 mai 2023, entièrement consacrée à cette mode pudique. Une initiative portée par Modest Fashion France, agence de communication et marketplace, qui met en avant des créateurs et marques de mode, vêtements et accessoires pudiques, et propose des tables rondes ainsi que des défilés. Un événement qui témoigne de l’intérêt croissant pour la mode pudique dans l’Hexagone, et ce malgré des idées reçues qui ont longtemps persisté.

Car la « modest fashion » n’est pas, comme certains ont pu l’évoquer, une esthétique influencée par l’islam. Il s’agit d’une mode inclusive destinée à toutes les femmes souhaitant faire rimer féminité avec pudeur et élégance. « Ce sont pour la plupart des femmes juives, chrétiennes, athées, agnostiques ou musulmanes. Des personnes qui mettent d’abord en avant l’importance de s’habiller comme elles le veulent. Aller à contre-courant des modes que l’on voit à la télévision ou dans les magasins », peut-on lire sur le site de Modest Fashion France. Et d’ajouter : « Pour certaines femmes non-croyantes, la mode pudique revêt un aspect anticonformiste qui va à l’encontre de l’image de la femme sexy que l’on a tendance à voir dans les publicités ».

TikTok adhère au mouvement

Et l’esthétique est aujourd’hui portée aux nues sur les réseaux sociaux, et mise en lumière par une foule d’influenceuses, avec pas moins de 3,7 milliards de vues pour le hashtag #modestfashion sur TikTok. Mais ce n’est pas tout, car les adeptes de la « modest fashion » ont aussi embrassé la tendance pour des raisons écologiques et sanitaires.

Sur le réseau social chinois, nombreuses sont les utilisatrices qui disent avoir troqué leurs tenues sexy, le plus souvent dénichées sur des plateformes d’ultra fast fashion, contre des vêtements plus sûrs, que ce soit en termes d’impact sur la planète ou de toxicité. Un énième critère qui montre que cette esthétique minimaliste est en réalité bien ancrée dans les préoccupations du moment, entre prise de conscience écologique, quête de confort, et mode ou luxe discret.

Source : 20 Minutes

 

Partager cette publication

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez au courant des dernières créations d'Edmond & Simone

Plus a explorer

A la une

Pour un sourire

Chez Edmond & Simone, ce début d’année rime avec partage ! Grâce aux gourmands qui ont participé à notre opération “Pour un sourire”, 52 de